La cyber-prévention et les permanences internet consistent à être régulièrement présents sur différents sites internet pour diffuser de l’information, pour discuter, pour orienter vers différentes structures et pour faire de la prévention en matière de santé sexuelle ou de réduction des risques, liés à l'activité prostitutionnelle.  

Les permanences se tiennent de manière bihebdomadaires durant des sessions d’environ une heure et demi.

Durant 2014, 2015 et 2016, les permanences internet ont étés orientées vers le public homosexuel masculin qui était un des publics dont le contact a été rendu difficile suite à la disparition des garçons se prostituant en rue dans le centre de Liège. En effet, depuis l’avènement d’internet, du Gsm et suite aux travaux entrepris jadis place de la République Française, notre public masculin a déserté en grande partie le travail de rue.

Fin 2016 et en 2017, ICAR a également élargi son action à des sites où les femmes prostituées sont présentes afin de toucher aussi le public qui travaille en privé.  Globalement, la démarche entreprise est en lien soit avec le domaine médical (pratiques sexuelles safe), soit avec le domaine social (par le biais d’une écoute, d’une orientation, de mise en lien vers les différents services d’ICAR Wallonie ou ceux de ses partenaires), ou encore le domaine éducatif (par des conseils au niveau des mesures de protection lors des rencontres par internet, de l’éducation aux médias et aux TIC, …).
Lors de chaque permanence nous nous connectons et envoyons soit des messages aux profils en ligne, soit nous nous joignons au chat/forum, soit nous envoyons des sms aux numéros des petites annonces.

Il faut noter qu’il est parfois difficile d’établir une relation de confiance par ce canal, le contact par écran interposé pouvant créer une certaine méfiance, d’autant que ce type de démarche, de la part d’une association n’est pas courant et que les utilisateurs y sont dès lors peu habitués. Au fur et à mesure des permanences, certains contacts sont régulièrement connectés ce qui permet de réaliser une partie du travail similaire à celui qu’on pourrait entretenir sur le terrain.
ICAR est également membre de la plateforme BNMP (Belgium Network Male Project) qui regroupe les différentes associations travaillant auprès des personnes prostituées de sexe masculin (Alias - Bruxelles; BoyProject - Anvers; Espace P - Namur/Luxembourg). Cette plateforme mène des actions conjointes (notamment à la Pride) et se retrouve pour échanger sur les pratiques. Elle est également à l'origine du site infor4escorts.be, qui est un site d'informations et de contact entre les TDS et les travailleurs sociaux. 

Les sites où ICAR est présent :

SITES GAYS :

Planetroméo : https://www.planetromeo.com/

Gaypax : http://www.gaypax.com/


SITES TOUT-PUBLIC :

Vivastreet (petites annonces) : http://www.vivastreet.be/

Quartierouge : https://www.quartier-rouge.be/

Si vous souhaitez plus d’informations sur le projet de permanence internet, vous pouvez contacter notre équipe sur cyber@icar-wallonie.be